Le tofu est un « fromage «  fait à partir du lait de la fève de soya. Originaire de l’Asie, particulièrement de la Chine où ont le consomment encore abondamment aujourd’hui contrairement à nous les gens de l’Occident.

Le tofu est entré dans ma vie par hasard en feuilletant un livre de cuisine chinoise à la bibliothèque de mon quartier. J’avais à peine vingt ans. Je voulais apprendre à faire cuire le riz parfaitement sans avoir à investir dans une étuveuse à Riz. J’avais ce principe, qui m’a suivi longtemps dans ma vie de cuisinière, celui de n’utiliser aucun appareil électrique pour cuisiner. Donc, fidèle à mes valeurs, en cherchant cette technique miracle de réussir un riz parfait, c’est-à-dire un riz qui une fois cuit ne colle pas et dont les grains sont facilement détachables, j’ai trouvé cette recette, dont la photo du plat avait l’air vraiment succulente, et qui utilisait du tofu.

Comme je suis curieuse de nature et que cette photo de plat me donnait envie de le faire j’ai donc cherché l’endroit où je pourrais me trouver ce nouvel ingrédient qui me tardait à découvrir. Bien sûr j’ai dû pour en trouver me rendre dans une boutique de produits naturels. Et, c’est ainsi que le tofu est entré dans ma vie.

Dès ce moment je me suis mis à le cuisiner et ainsi à découvrir son adaptabilité aux différents goûts et aux saveurs que l’on peut lui donner car, en vérité le tofu n’a aucun goût sinon ce petit goût amer qui demeure en bouche après y avoir goûté. Mais, encore plus que ça est la fraîcheur que laisse cet aliment dans la bouche lorsque nous le prenons tel qu’il est, c’est-à-dire sans aucun assaisonnement. Et moi, ces qualificatifs propres à cet aliment m’ont aussitôt conquis pour l’ouverture d’esprit que cela me permettait d’explorer dans sa préparation en tant que met au sein de mes repas ou encore de la création de certains desserts.


Cet ingrédient m’a ouvert l’esprit à une nouvelle vision de l’alimentation. En fouillant plus loin j’ai découvert ses propriétés nutritives et son moindre coût comparativement au prix exorbitant de la viande. J’adore la viande mais, si je peux diminuer sa consommation tout en bénéficiant de bons nutriments alors pourquoi pas ? 

En cuisine je suis comme un garagiste qui veut comprendre tout le fonctionnement d’un moteur de « char » ! J’aime apprendre à connaître la fabrication d’un aliment. Les techniques de base car, dans mes valeurs de cuisinière je n’aime pas consommer les produits alimentaires industriels que l’on retrouve dans la plupart de nos marchés d’alimentation. J’ai ce principe en moi qui me vient je ne sais d’ où !

Donc, ce besoin de connaître me pousse souvent à apprendre à le faire moi-même. Et, c’est ce que j’ai faits avec le tofu. Et, en le fabricant cela m’a ouvert à mille autres possibilités car, cet ingrédient m’a permis de découvrir le lait de soya, l’eau qui d’écoulé de la fabrication du tofu qui me sert de base de bouillon ou encore la pulpe de la fève de soya qui une fois passé au déshydrateur me sert de base pour faire soit des biscuits, soit des muffins ou encore des farines afin d’augmenter l’apport de fibres et de protéines dans mes préparations culinaires ! Wow !

J’ai donc exploité les différentes possibilités culinaires du tofu par la cuisine traditionnelle en ce sens que je me suis mise à remplacer tout ce qui demandait de la viande dans les recettes par du tofu ! Miracle ! Je pouvais donc servir entre autres de la sauce à spaghetti sans viandes faites avec du tofu. Ou encore préparer des brochettes avec des cubes de tofu préalablement marinés. Je peux même l’utiliser comme substitut d’œufs brouillés pour le déjeuner, en faire des galettes pour les hamburgers, le faire frire enrobé de fécule de maïs ou encore de panure, l’utiliser pour fabriquer de fausses viandes, le mettre en cubes dans des soupes, le faire mariner en tranches dans des marinades au gingembre par exemple, le mettre dans les sandwichs, dans les rouleaux de printemps,  dans le Riz aux légumes, en faire des pâtés.

Le tofu devient un ingrédient très facile à cuisiner de par sa richesse de texture qui va du tofu dur, semi-dur ou encore mou que l’on peut facilement utiliser dans les desserts.
Car, en dessert il peut être excellent en pouding et ce de la saveur que vous préférez, ainsi qu’en tarte aux fruits ou même en gâteau aux fromages !

Oui, je sais, certains n’aiment pas le tofu prétextant qu’il ne goûte rien et que sa texture les rebute! Mais, je me dis que cela leur appartient et que ce n’est pas à moi de les inciter à l’aimer. Je préfère de loin partager ma passion pour cet ingrédient chouchou de mon alimentation même si je continue à consommer de la viande. Car, bien sûr un n’empêche pas l’autre d’exister.

À ce propos je me souviens la première fois que j’ai reçu certains membres de la famille où j’ai servi mes nouvelles préparations culinaires avec le tofu ! Omg ! Ils étaient si déçus ! Mais j’avoue que j’étais au début de mes essaies culinaires avec ce produit. Et, en ce temps-là la gastronomie végétarienne au Québec n’avait pas encore fait sa belle entrée dans notre culture. Donc, nos plats sans viandes goûtaient tous la même chose, c’est-à-dire la sauce soya. Je ris en vous partageant ceci car cela est la pure vérité. Notre ignorance et la limite des produits disponibles pour varier son goût n’aidait pas mes convives à l’apprécier, soyons honnête ! 

Mais, aujourd’hui nous n’avons plus d’excuses pour bouder cet ingrédient de notre cuisine. Sa polyvalence, son faible coût et sa valeur nutritive en font un incontournable de notre alimentation. Il s’agit juste de savoir comment l’apprêter. Et pour cela et bien notre ami Google nous rend bien service. En écrivant tofu, ce moteur de recherche vous servira comme vous ne pouvez encore vous l’imaginer. Une foule de sites vous offrent en un simple clic des milliers de recettes que vous pouvez préparer avec le tofu.

Puisque ce dernier prend le goût de ce dont on l’apprête il n’y a plus de raisons pour ne pas l’apprécier comme ingrédient indispensable au sein de la variété de nos repas et de nos produits alimentaires de plus en plus facilement disponible aujourd’hui au sein de nos divers marchés d’alimentation. Du tofu il y en a partout! Il est devenu, contrairement à mon temps, un habitué de nos conversations culinaires dans nos cuisines et nos salons! Aujourd’hui le tofu on en parle, on le consomme et on l’apprécie.

Alors, si de votre côté, au moment où vous lisez cet article vous n’avez pas encore osé le cuisiner et bien je vous invite fortement à le faire. Et, pour ce, pourquoi ne pas commencer avec un mets classique, le Tofu du général Tao.

Je vous vois déjà saliver à la simple idée de vous régaler de ce succulent met si facile à cuisiner. Pour cela je vous invite à regarder cette petite vidéo que je me suis amusé à préparer et qui fait suite à cet article en espérant que vous allez vous précipiter à vos  chaudrons et en préparer de ce chef pour votre famille afin de leur en servir dès ce soir ! Non ? Et pourquoi pas oui? Je vous mets aux défis! Maintenant! Allez Up! Et Bon appétit!